Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MINI, MAIS ELLES ROULENT - n° 6

Publié le par Tégé 86

F.M.R : 1958 - 1961

La FMR TG500 était une voiture de sport construite par Fahrzeug- und Maschinenbau GmbH, Ratisbonne (FMR) de 1958 à 1961. Basée sur la Messerschmitt KR200, la TG500 était une voiture à quatre roues. FMR avait repris la production de la KR200 de Messerschmitt en 1956. Alors que la KR200 utilisait encore le nom et le logo de Messerschmitt, la TG500 était badgée comme FMR.

"Tg" officieusement était pour Tiger. Le nom "Tiger" a été revendiqué en Allemagne par Krupp , qui l'a utilisé sur l'un de leurs camions. Il y avait aussi une Panhard Dyna 2 Tiger en même temps.

 

MINI, MAIS ELLES ROULENT - n° 6
MINI, MAIS ELLES ROULENT - n° 6
MINI, MAIS ELLES ROULENT - n° 6

FIAT TOPOLINO : 1949 - 1955

Lorsque la première fois en 1936, la Fiat 500 a été surnommée :  "Topolino" (italien pour Mickey Mouse). Le surnom était attachant et coincé avec la voiture à travers son évolution à travers les années.

Le Salon de l'automobile de Genève 1949 Spring affiche une nouvelle version mise à jour de la "Topolino".
Une apparence plus contemporaine ne cachait pas son caractère d'origine.
La carrosserie était essentiellement la même mais de nouvelles ailes avant ont été formé pour incorporer les projecteurs.
Le style nouveau permis plus de bagages à transporter, en partie grâce à la roue de secours stockée sous le plancher du coffre arrière. Une trappe juste au-dessus du pare-chocs arrière donnait un accès instantané à la roue de secours en cas de besoin.

Fiat  Topolino
Fiat  Topolino
Fiat  Topolino

Fiat Topolino

VELOREX : 1936 - 1973

À partir de 1936, deux frères František (1914-1954) et Mojmír (1924-2011) Stránský, les propriétaires d'un atelier de réparation de vélos dans le village de Parnik en Tchécoslovaquie, ont commencé la conception d'une petite voiture à 3 roues roues, inspiré par la trois-roues de Morgan Motor Company.  En 1943, ils ont construit leur premier prototype utilisant des tubes en acier et certaines pièces de bicyclette (plus tard celles-ci seront remplacées par des pièces de motos). Ils ont appelé le véhicule Oskar ("ose Kára na" ou "voiture sur l'essieu").

En 1950, l'atelier de Stránský a été transféré à Velo, une petite entreprise de fabrication de Hradrec Kralové, rebaptisé plus tard à Velorex. En 1951, les machines et les six ouvriers ont été déplacés dans une nouvelle usine à Solnice. Au cours de cette année, 120 Oskar 54 véhicules ont été produites, un an plus tard 180 et en 1954, quatre-vingts ouvriers produisent 40 véhicules par mois.

Le 21 Janvier 1954, František Stránský meurt dans un prototype de test qui s'est écrasé. Son frère, Mojmír, refuse l'adhésion dans le Parti communiste de la Tchécoslovaquie et est congédié.

En 1956, le nom du véhicule a été modifié pour Velorex - Oskar puis juste pour Velorex.

En 1959, la société a produit 120 véhicules par mois.

En 1961, une partie de la production est transférée dans une nouvelle usine à  Rychnov nad Kneznou . La vitesse maximale du véhicule est de 30 km / h.

En 1963, la production de la "Modèle 16" nouvellement conçue a commencé et le modèle a été modernisé à nouveau en 1968.

En 1971, la production de voitures à trois-roues s'arrêta, et l'entreprise est passée à la production d'un véhicule à quatre roues.

Problèmes de conception et de fabrication, ainsi que l'incapacité de rivaliser avec les voitures de catégorie supérieure (y compris la pas chère Trabant), fait des quatre-roues Vélorex un échec commercial, et sa production a été arrêtée en 1973.

Velorex
Velorex
Velorex

Velorex

VESPA 400 : 1957 - 1961

Développée par Piaggio, le célèbre constructeur des scooters Vespa des années 1950, et sortie en 1957, la Vespa 400 est une voiture compacte comme les affectionnent les Italiens.

À l'instar de la Fiat 500, sa compacité, son petit moteur et son encombrement réduit en font une citadine idéale. Propulsée par un moteur deux cylindres de deux temps consommant du mélange, elle permet d'atteindre une vitesse maximale de 80-90 km/h.

Cette voiture était construite en France par l'ACMA (Atelier de Construction de Motocycles et Automobiles) à Fourchambault. Environ 31 000 exemplaires sont sortis de ses ateliers de 1957 à 1961.

Vespa 400
Vespa 400
Vespa 400

Vespa 400

Commenter cet article

lyly 24/03/2015 09:20

superbes photos
a bientôt
lyly

Tégé 24/03/2015 11:22

Merci, mais je n'ai aucun mérite, elles viennent pour la plupart du net !
Bises

xenon club 23/03/2015 22:48

Avec cet état elle roule

Tégé 24/03/2015 11:22

Et oui, elles sont toutes en état de rouler !