Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MINI, MAIS ELLES ROULENT - n° 7

Publié le par Tégé 86

CHAMPION : 1949 - 1950

A la Seconde Guerre mondiale, BMW à Munich avaient fermé ses portes et un ancien ingénieur Hermann Holbein a décidé de mettre son expérience à travailler la conception et la construction d'une petite voiture pour les masses.

Mais trouver des installations de fabrication et des fournisseurs de pièces était un défi, même pour un prototype le travail a été une entreprise majeure.
Sa première voiture surnommée la Champion CH-1 n'avait pas besoin d'équipement spécial pour fabriquer les panneaux de carrosserie et elle avait un moteur 5HP Triumph de Moto, ainsi que les roues qui provenaient de moto.
Le partenariat avec d'autres entreprises de fabrication lui ont donné tant la confiance que le capital pour fabriquer une version mise à jour à la vente publique: La Champion CH-2
Malheureusement Holbein était un ingénieur et non un homme d'affaires et devint rapidement submergé par tous les détails de la tentative de démarrage d'une nouvelle entreprise et de garder les fournisseurs et les partenaires. Lorsque les premières voitures ont développé des problèmes de transmission, il les a tous rappelé pour la réparation.
Seuls 11 exemplaires de la CH-2 ont été construits avant le prochain modèle Champion 250.

Peut-être deux de ces CH-deux modèles originaux survivent aujourd'hui.

Champion CH2 de 1949
Champion CH2 de 1949
Champion CH2 de 1949

Champion CH2 de 1949

MOCHET : 1924 - 1958

Georges avait hérité de l'entreprise de son père, Charles Mochet (1880-1934) sous la direction duquel il avait, après la Première Guerre Mondiale, produit pour les enfants des voitures à pédales et, entre 1924 et 1934, le VÉLOCAR  cycle-voiture à pédales.

En 1934, révolutionnaires, record "Vélo-VÉLOCAR " de l'entreprise, des "bicyclettes -couchées" ont été interdits de compétitions cyclistes par l' Union Cycliste Internationale. Charles Mochet mouru peu après.

La poursuite de la production de vélo couché et du cycle-voiture, populaire dans les territoires occupés, sans essence en France, et le commutateur à la suite de micro-voitures sous Georges après la Seconde Guerre Mondiale était donc une évolution directe de l'entreprise d'avant-guerre construit par son père.

Les voitures ont été alimentés par un petit monocylindre deux temps initialement de 100 cc installé à l'arrière et entraînant les roues arrière. Au moment de la fabrication est terminée, la taille du moteur a augmenté à 175 cc. Pendant ce temps, le travail du corps a également évolué, avec une meilleure protection contre les intempéries un aspect de bienvenue de modèles ultérieurs.

En Octobre 1953, Mochet présentait au Salon Automobile de Paris un petit cabriolet aux allures modernes, plus près de la taille d'une voiture mormale. Elle était équipée d'un moteur de 748 cc de motos BMW utilisés par la police. Cependant, cette Mochet 750 jamais dépassé le stade de prototype.

En 1958, avec environ 3000 véhicules fabriqués, la production a pris fin.

 Mochet à pédales de 1947
 Mochet à pédales de 1947
 Mochet à pédales de 1947
 Mochet à pédales de 1947

Mochet à pédales de 1947

Mochet CM luxe de 1950

Mochet CM luxe de 1950

Mochet de 1957

Mochet de 1957

ROVIN : 1946 - 1958

Après la Seconde Guerre Mondiale, le pilote et constructeur de cycles Raoul de Rovin conçoit des voiturettes monocylindres de 260 cm3 et flat-twins de 425 cm3 (puis 462 cm3) aux lignes fluides, fabriquées à partir de 1946 par son frère Robert qui a repris les activités de Delaunay-Belleville à Saint Denis. La plupart de ces véhicules ont été vendus en région parisienne.

Une ROVIN D1 a été présentée au Salon de Paris en 1946

Une D2 à partir de 1947,  produite à 700 exemplaires de 1947 à 1948.

La D3, plus moderne, est à carrosserie ponton, avec portières, pesant 380 kg et atteignant 75 km/h. Elle a été produite en 800 exemplaires de 1948 à 1950.

La D4 est une évolution de la D3, avec une calandre plus large et des phares placés plus haut. Elle a été produite en 1200 exemplaires par Robert de Rovin de 1950 à 1953. (Raoul de Rovin étant décédé en 1949).
 

Rovin D2 de 1949
Rovin D2 de 1949

Rovin D2 de 1949

Rovin D4 de 1953

Rovin D4 de 1953

Commenter cet article

location voiture casablanca 04/04/2015 12:50

j'ai bcp aimé les mimiarures surtout quelles roulent c'est très intéressant !

Tégé 07/04/2015 08:41

Merci, pour moi aussi c'était une belle découverte !

lyly 25/03/2015 07:35

cela ressemble presque à des jouets.
superbe série de photos
a bientôt
lyly

Tégé 25/03/2015 09:13

Oui, on dirait de véritables jouets !!! ne sommes nous pas de grands enfants !!!
Bises