Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14

Publié le par Tégé 86

LE ZEBRE : 1909 - 1931

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14

La société est fondée en 1909 par l'ingénieur Jules Salomon à Surennes. La société Le Zèbre est à l'origine de l'automobile populaire.

Différents membres de cette société seront à l'origine de la société Amilcar.

L'année 1917 marque la fin du conflit mondial, mais aussi la rupture entre les 2 fondateurs de la société Le Zèbre.

La dernière Le Zèbre construite par Salomon le fut en 1919.

Salomon quitte la société et rencontre André Citroën, directeur général chez Mors à cette époque. Jacques Bizet l'autre fondateur quittera la société un petit peu plus tard.

La société continue, en produisant de nouveaux modèles, mais ne connaitra pas le même succès qu'auparavant.

Il faudra attendre 1924 pour espérer un renouveau grâce à la Type Z. C'est l'ingénieur anglais Harry Ricardo qui est à l'origine de ce projet. Mais bien que très jolie et de grande qualité la voiture ne se vend pas, et face à ce nouvel échec, la société achèvera ses activités en 1931.

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14

BUGATTI : 1909 -1963 et 1986 et 1998

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14

Entreprise fondée en 1909 par Ettore Bugatti à Molshein en Alsace. elle fut donc allemande de 1909 à 1914, puis française par la suite.

L’entreprise est longtemps considérée comme pionnière dans le domaine de l’automobile et produit de luxueuses sportives de prestige marquées par l’adage cher à Ettore : « Rien n’est trop beau, rien n’est trop cher », Bugatti est d’ailleurs dépositaire de plus de 1 000 inventions brevetées en mécanique.

Bugatti se distingue particulièrement en compétition automobile, notamment dans la première moitié du XXè siècle, avec ses légendaires bolides bleus de France au radiateur en forme de fer à cheval.

Reprise un temps par le fils Jean Bugatti, décédé précocement, Bugatti est contraint de mettre un terme à ses activités peu après la Seconde Guerre Mondiale, il n'y avait plus de place pour les voitures Bugatti, la production cessa en 1955.

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14

De nouvelles productions d’automobiles portant le nom de Bugatti sont cependant entreprises après la disparition de la marque, d’abord en 1986 par l’Italien Romano Artioli sous le nom de « Bugatti Automobili SpA ».

Puis à nouveau en 1998 par le groupe allemand Volkswagon AG avec la création de la société "Bugatti Automobiles S.A.S."

En 2005, Bugatti produit un modèle d’exception, une supercar : la Bugatti Veyron 16.4 et ses versions Grand Sport, Super Sport et Grand Sport Vitesse.

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°14

Commenter cet article