Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12

Publié le par Tégé 86

PRIMA : 1906 - 1909

Marque fondée à Levallois en 1906 par Léon Lefèbvre, ancien constructeur des automobiles "Le Bolide".
La marque disparut en 1909.

ALCYON : 1906 - 1928

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12

ALCYON fut dès 1902 une célèbre fabrique de cycles et de motos réputée pour la qualité de ses produits dont le slogan publicitaire était : Légères, Gracieuses et Solides, basée à Neuilly-sur-Seine.

Quatre ans plus tard en 1906, la firme se lance dans l'aventure auto en commençant la fabrication de voiturettes à moteur maison dont le châssis était déjà monobloc alors que ses concurrentes devaient se contenter de chassis en bois armé ou en tube d'acier...
Rapidement la gamme s'étoffa de modèles plus important dotés de moteurs monocylindre ALCYON ou 4 cylindres ZURCHER allant de 7 à 12 cv.
La firme connu un tel succès populaire que la publicité de l'époque fît de l'ALCYON monocylindre "la Vraie voiture du médecin" du fait de sa robustesse à toute épreuves.
La Grande Guerre fragilisa les finances de la firme qui se consacra exclusivement à sa branche "2 roues" de 1918 à 1920. Au début des années 20, on vit apparaitre en course et dans les rues une éphémère et rare ALCYON GL 2.0 litres mise au point par Giroux, représentant de la marque à Lyon .
Les quelques ALCYON d'après guerre n'étaient plus que des voiturettes équipées d'un moteur bicylindre de 497cm3 et un cycle car monocylindre 2 temps de 350 cm3. Si 1928 marqua l’arrêt de la fabrication automobile, les cycles et les motos survécurent jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12

CRESPELLE : 1906 - 1923

Petite firme française fondée en 1906 à Paris, connue pour sa production de voitures de sport.
Après la première guerre mondiale, la firme fabriqua des modèles plus conventionnels. Comme elles n'eurent pas de succès sur le marché, Crespelle dut fermer ses portes en 1923.

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12
MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12

MARLBOROUGH : 1906 - 1926

Dès leur apparition en 1906, les voitures Marlborough étaient d'origine française, fabriquées par Malicet et Blin à Aubervilliers.

En 1909, elles devinrent anglo-françaises lorsque la firme T;B André & Cie de londres soutint financièrement la marque française.Puis elles terminèrent leur carrière comme voitures de construction entièrement anglaises jusqu'à leur disparition en 1926.

DELAUGERE-CLAYETTE : 1906 - 1934

MARQUES AUTOMOBILES FRANCAISES DISPARUES N°12

Delaugère est à l'origine, en 1864, une marque de carrosserie hippomobile puis plus tard automobile, basée à Orléans créée par Jean-Pierre Delaugère et reprise à sa mort en 1868 par Émile et Henri, ses deux fils.

En 1906, la marque s'associe avec les frères Clayette et devient « Delaugère et Clayette », pour faire les premiers moteurs et voitures. La marque devient très vite réputée pour ses voitures parmi les plus luxueuses et les plus chères d'Europe et pouvaient atteindre facilement les 500 000 km.

Son capital est alors supérieur à celui de Renault et des frères Peugeot. Deux voitures par jour sont produites par 350 ouvriers.

En 1934, à la mort de Félix Delaugère, le fils d'Henri, l'entreprise est reprise par le constructeur automobile français Panhard et la marque Delaugère-Clayette disparait.

Photos du net
Photos du net
Photos du net

Photos du net

Commenter cet article